Lorsque la science est venue à mon secours - Janet Paulson
Janet Paulson

Lorsque la science est venue à mon secours

Lorsque la science est venue à mon secours - Janet Paulson

J’avais eu un très fort problème d’acné pendant des années. J’en gardais encore les traces sur mon visage. C’était pour moi, quelque chose de très gênant, car tout le monde regardait ces marques, avant de poser le regard sur mes yeux. Je savais que je devais en repousser plus d’un, et comme j’en étais à mon deuxième mois de travail dans une nouvelle entreprise, je devais absolument trouver une solution. Quand j’étais à l’université, cela n’était pas quelque chose qui me gênait particulièrement. Mais aujourd’hui, je devais chercher à être beaucoup plus présentable. Un jour, une des réceptionnistes de la compagnie, me donna l’adresse Internet d’un centre d’esthétique, qui s’était doté d’une machine laser, spécialement fait pour le traitement de l acné. Cela consistait à effacer toutes les traces laissées par l’acné, qu’elles soient nouvelles, ou anciennes. Je sautais tout de suite sur l’occasion pour aller faire un tour dans ce centre d’esthétique, et demander quelques renseignements. S’il était vrai qu’il était maintenant possible d’effacer de mon visage, toutes les traces que l’acné y avait laissées depuis mon adolescence, j’allais devoir une fière chandelle à cette réceptionniste.

Je prenais donc un premier rendez-vous, pour poser toutes les questions relatives au laser. Beaucoup de gens, ces derniers jours, me demandaient de vérifier si cette technologie n’était pas cancérigène. Comment pourrais-je le savoir ? Je demandais à voir quelques exemples de patients qui avaient subi ce traitement. Les photos que l’on me présentait étaient plus que convaincantes. Il me fallait passer à l’acte, et vite. Je faisais cinq passages dans cette clinique où, on posait à chaque fois sur mon visage, un appareil gros comme un stylo, tenu par une esthéticienne reconnue, qui le passait tout le long de mes joues, et de mon front, en laissant les rayons laser effacer petit à petit, les traces des boutons d’acné. Je n’en revenais tout simplement pas. Au bout de quelques semaines, j’avais retrouvé, non pas une peau de bébé, mais une peau presque exempte de toute trace d’acné. Je finissais par avoir un visage beaucoup plus agréable à regarder. Non pas que le laser le rendait plus beau, mais simplement, le sentiment de ne plus repousser les autres, était très important pour moi. Je finissais par créer un blog, où j’expliquais mon aventure avec l’acné, et comment je m’en sortais grâce à cette nouvelle technologie. Autant en faire profiter le plus grand nombre de personnes.