Une vraie grande déception - Janet Paulson
Janet Paulson

Une vraie grande déception

Une vraie grande déception - Janet Paulson

J’ai contacté récemment un conseiller financier pour me couvrir en cas de problème.  Je regardais en ligne les différentes options qui s’offraient à moi, en cherchant notamment sur un forum, des informations sur ces contrats. Les commentaires de certains participants m’intéressèrent et, de fil en aiguille, je m’inscris à une course dont le thème était le Père Noël. J’avais trouvé un lien sur une page Internet qui invitait à s’inscrire rapidement, car la liste définitive des coureurs serait bientôt clôturée. Lorsque j’avais cliqué, j’étais tombée sur le site qui donnait des informations plus précises, telles que le déguisement, seulement en rouge et blanc, le chapeau, qui devait comporter de la fourrure sur le devant et un pompon blanc, les bottes en cuir noir, etc. Je commandais tout. La course était prévue dans deux mois, j’avais largement le temps de me préparer, mais je voulais être sûre d’avoir tout, le jour venu.

Je n’en ai pas parlé autour de moi. J’habite dans cette ville depuis peu de temps, je n’y connais personne qui aurait pu m’accompagner. Mes amis sont loin, et ceux à qui j’en ai informé, n’étaient pas intéressés, la distance étant trop grande pour participer à cet événement. Je me résolus donc à y aller seule. Je pris toutes les informations sur le lieu où il devait se tenir. La course était prévue pour durer une heure et demie. Peu sportive, je ne m’attendais pas à durer autant. Je voulais juste m’amuser, et je savais aussi que la somme versée pour s’inscrire servirait à une bonne cause. Les commanditaires avaient organisé une grande parade autour, avec des manèges, et toutes sortes de divertissements. Je regardais les photos enregistrées sur le site, et je m’amusais à regarder les Pères Noël de l’an passé. Je me fis la réflexion qu’ils n’avaient vraiment pas beaucoup d’imagination, relancer le même thème chaque année, les gens, à mon avis, allaient se lasser.

Deux jours avant, alors que je m’entraînais à courir autour de mon pâté de maisons, je rencontrais un coureur sympathique. Je lui expliquais la raison de mon entraînement, c’est-à-dire, la course du surlendemain. Il me répondit qu’il y était allé l’an dernier, mais que cette année, elle n’avait pas été reconduite. Sûre de moi, je lui dis que je m’étais inscrite en ligne, que tout s’était bien passée, qu’il devait se tromper. Avais-je reçu le message de confirmation ? Non, pas encore, enfin, je n’avais pas vérifié. Je rentrais vite fait chez moi. En regardant ma messagerie, je ne vis aucun envoi qui correspondait à mon inscription. Mon ami, le coureur avait raison. Quand je pense que je me suis tant emballée pour rien, quelle déception !